Le Spélerpès de Strinati (Hydromantes strinatii).

Le Spélerpès de Strinati (Hydromantes strinatii), parfois encore appelé Spéléomante de Strinati, est un petit amphibien bien mystérieux.

 

C'est l'un des amphibiens les plus rares et méconnus de France, connu seulement dans les Alpes-Maritimes (06), et quelques communes de départements limitrophes. Sa rareté s'explique aussi par son exigence élevée en terme d'habitat, en effet, il ne peut vivre que dans des zones rocheuses (falaises, éboulis), ce qui réduit grandement la chance de le rencontrer.

 

Cependant, très récemment, une petite population a été découverte à Angles-sur-L'Anglin (86), soit à près de 1000 kilomètres de son aire de répartition habituelle. Le séquençage de leur ADN a montré que cette population était récente et introduite volontairement par une personne au fait des moeurs de l'animal, car cette population est de souche génétique des populations des Alpes-Maritimes et non une population relictuelle.

 

C'est le seul urodèle de France à ne pas être de la famille des Salamandridés, mais des Plethodontidés, une famille fortement représentée à l'étranger, caractérisée par l'absence de poumons : ces batraciens respirent par leur peau et leur muqueuse bucale.

 

Nous trouvâmes cinq spécimens dans la commune de la Bollène-Vésubie (06) en août 2019. L'ayant préalablement cherché en vain sur les falaises des corniches de la Riviera au dessus de Monaco, nous perdîmes tout espoir de le trouver, jusqu'à ce que l'information de sa présence dans cette commune ravive les chances de réussite. Nous nous rendîmes sur la commune pour nous arrêter dans un petit chemin forestier. Après deux pierres soulevées au bord d'une rivière, le Saint Graal des herpétologues m'apparut. Un souvenir inoubliable.


Galerie


Commentaires: 0