Les Orchidées

Les orchidées (ou Orchidaceae) sont une des familles de plantes les plus formidablement intéressantes. Lorsque l'on pense à ces plantes, les premières images qui nous viennent à l'esprit sont ces orchidées tropicales de jardinerie. L'on imagine immédiatement des plantes de contrées lointaines, des fleurs mystérieuses perdues dans un sous-bois humide d'une forêt hostile amazonienne, entre une mygale et un serpent corail. Pourtant, ici, dans nos prairies françaises, vivent une cinquantaine d'espèces d'orchidées à l'état sauvage, juste sous nos yeux. La plupart du temps, on ne les remarque pas de la route, mais si nous prenons soin de s'y balader et d'observer les plantes parmis les herbes moyennement hautes des prairies calcaires, nous découvrons une myriade d'espèces toutes plus incroyables les unes que les autres par leur beauté ou leurs méthodes de pollinisation. Par exemple, l'Ophrys abeille (Ophrys apifera), qui ressemble à un petit personnage avec un soutient gorge, trompe les ouvriers abeilles avec de pseudo phéromones de femelle pour les attirer. L'ouvrier se pose ainsi sur la fleur, pense s'accoupler, sans se rendre compte que ses antennes touchent les loges polliniques de l'orchidée, il passera ensuite sur un autre pied les antennes remplies de pollen, et c'est ainsi que se pérennise la plante. Étonnant non ?

 

J'ai découvert les orchidées françaises en mai 2012, alors que je me rendais sur un site à Vipère aspic en Touraine, j'avais alors 17 ans. En garant ma mobylette près des hautes herbes, je remarquai des petites fleurs noirâtres harmonieusement disposées sur un pédoncule bien droit. Les ramenant chez moi en photo, mon doute quant à leur appartenance à cette si noble famille de plante fut confirmé : ce sont bien des orchidées ! J'en fut fou de joie et me décidai à rechercher toutes les espèces vivant dans mon département.

 

Vous trouverez sur cette page un petit condensé des orchidées sauvages que j'ai pu photographier, principalement en Touraine, dans la Vienne, avec quelques exceptions prises dans le Massif Central, le Tarn, la Bretagne et en Haute-Corrèze. Les orchidées entièrement blanches sont dites hypochromes, c'est à dire l'albinisme chez les végétaux.

 

Bien sûr, l'erreur étant humaine, si vous repérez la moindre erreur d'identification, la moindre faute d'orthographe, faites le moi savoir via la page de contact ou en commentaire en bas de cette page.


Épipactis à Larges Feuilles (Epipactis helleborine helleborine)

Céphalanthère à Longues Feuilles (Cephalanthera longifolia)


Goodyère Rampante (Goodyera repens).

 

J'ai cherché cette orchidée pendant des années sans jamais la trouver, tant elle est exigeante en terme de biotope : madame exige une forêt de conifères sur son lit de mousses pierreuses, rien que ça ! Et la seule fois où je l'ai trouvé, je n'avais bien évidemment pas d'appareil photo avec moi. Je n'ai donc que cette médiocre photographie de téléphone portable à vous proposer.

Limodore à Feuilles Avortées (Limodorum abortivum)


Listère Ovale (Listera ovata)

Néottie Nid-d'Oiseau (Neottia nidus-avis)


Ophrys Abeille (Ophrys apifera)

Ophrys Araignée (Ophrys sphegodes)


Ophrys Mouche (Ophrys insectifera)

Ophrys petite-araignée (Ophrys araneola)


Orchis Bouc (Himantoglossum hircinum)

Orchis Pourpre (Orchis purpurea)


Orchis Brûlé (Neotinea ustulata)

Orchis Mâle (Orchis mascula)


Orchis Moucheron (Gymnadenia conopsea)

Orchis Bouffon (Anacamptis morio)


Orchis Pyramidal (Anacamptis pyramidalis)

Orchis Singe (Orchis simia)


Orchis Sureau (Dactylorhiza sambucina)

Orchis tacheté (Dactylorhiza maculata)


Platanthère à Deux Feuilles (Platanthera bifolia)

Platanthère à Fleurs Vertes (Platanthera chlorantha)


Homme-pendu (Orchis anthropophora)



Commentaires: 0