L'Orvet fragile (Anguis fragilis fragilis).

L'Orvet fragile (Anguis fragilis fragilis) est un petit lézard apode (sans pattes) de 50cm au maximum vivant dans toute la France, sauf dans le bassin aquitain et absent de Corse.

 

Souvent appelé "serpent de verre" (car comme beaucoup de lézard, il  peut pratiquer l'autotomie, c'est-à-dire la séparation volontaire d'avec sa queue pour leurrer un prédateur), c'est bien un lézard.

 

En effet, contrairement aux serpents, il possède plusieurs rangées d'écailles ventrales, des paupières mobiles, et des tympans externes (dissimulés sous les écailles mais bien présents).

 

Il est bien sûr totalement inoffensif. N'étant absolument pas menacé, il est pourtant rare de l'observer à découvert, l'espèce ayant des moeurs de fouisseur : il passe le plus clair de son temps sous terre, dans des galeries qu'il creuse.

 

Les serpents descendent des lézards, et ceux comme celui-ci en sont en quelque sorte le chaînon manquant.

 

Il se nourrit de micro-invertébrés en tout genre : iule, myriapodes, limaces, vers de terre etc. C'est un très bon ami du jardinier ! Il est protégé comme tous les reptiles et amphibiens français et il est interdit de le tuer.

 

Il est ovovivipare et met au monde un maximum d'une vingtaine de petits dans une poche membranaire, cachée dans la litière végétale, ou dans des tas de fumiers par exemple.

 

On le trouve à peu près partout : en forêt, sous des pots de fleurs, dans des sols secs fissurés, partout où il peut trouver sa nourriture et se cacher.


Galerie

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Serguian (jeudi, 05 mars 2015 13:39)

    Question pour le spécialiste que tu es : qu'arriverait-il si on en faisait un noeud ? (sachant que j'ai déjà la réponse..)