Le complexe des Grenouilles vertes (Pelophylax spp).

Les Grenouilles vertes sont un complexe hybridogénétique d'anoures représentés en France par 6  espèces :

 

- La Grenouille de Lessona (Pelophylax lessonae).

- La Grenouille Rieuse (Pelophylax ridibundus).

- La Grenouille comestible (Pelophylax kl. esculentus), fruit de l'hybridation des deux précédentes.

- La Grenouille de Perez (Pelophylax perezi).

- La Grenouille de Graf (Pelophylax kl. grafi), fruit de l'hybridation entre la Grenouille rieuse et la Grenouille de Perez.

- La Grenouille de Berger (Pelophylax bergeri).

 

Ces grenouilles, les plus communes de France, donnent du fil à retordre aux passionnés voulant à tout prix savoir à quelle espèce du genre ils ont affaire. En effet, contrairement à l'immense majorité des hybrides dans le monde animal et végétal, elles n'obéissent pas aux lois dites de Mendel (moine catholique autrichien ayant démontré que les hybrides sont censés avoir une descendance constituée d'une part égale de spécimens de l'espèce A et de l'espèce B).

 

Nos grenouilles vertes hybrides donnent naissance à une majorité d'individus également hybrides, ce qui contrevient à la loi précédemment citée. Ainsi, pour leurs noms scientifiques, ces hybrides ne sont pas nommés conformément à la convention nomenclaturale qui veut que le nom soit constitué du genre initial puis des deux noms d'espèces séparés d'un "x" (par exemple, un hybride entre un chat forestier (Felis sylvestris) et un chat domestique (Felis catus) s'appelera (Felis sylvestris x catus).

 

Comme nos grenouilles vertes échappent à ces règles biologiques, les batrachologues les ont tout bêtement qualifiée d'erreurs, d'où le "kl." dans leur nom scientifique, abréviation de "kleptons" (en grec, "dérober"). Ainsi, il est quasiment impossible pour un promeneur d'identifier ces grenouilles jusqu'à l'espèce, à part peut-être pour certains chants caractéristiques de certaines d'entre-elles.

 

Quoiqu'il en soit, ces espèces sont de magnifiques amphibiens aux couleurs envoûtantes, aux allures de pierres précieuses parsemées de lière, les espèces les plus communes peuvent parfois être les plus belles.

 

Nous pouvons nous hasarder à les identifier tout de même grâce au critère le plus accessible : leurs chants. Les chants de ces grenouilles sont assez variés, et une oreille habituée peut distinguer certaines espèces, sans pour autant valider l'identification à coup sûr, à part peut-être pour la Grenouille rieuse, la plus grosse du genre, avec son "rire" si caractéristique que nous connaissons tous.

 

Je partagerais avec vous sur cette page quelques photos de ces splendides batraciens, trop souvent ignorés du fait de la banalité de leur présence (qui s'émerveille encore du beau plumage des canards col-vert ?)


Chants :

Grenouille Rieuse : Grenouille de Graf : Grenouille de Perez : Grenouille comestible : Grenouille de Lessona :

Galerie

Commentaires: 0